Depuis la confirmation du premier cas positif au virus influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 dans l'avifaune sauvage, le 23 octobre dernier aux Pays-Bas, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croitre en Europe.

Au vu de la situation, le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a décidé, après concertation avec l'ensemble des opérateurs des filières concernées et de la Fédération nationale des chasseurs, de relever le niveau de risque de "modéré" à "élevé" dans les départements situés dans les deux principaux couloirs migratoires traversant le territoire.



L'ensemble des communes de la Haute-Savoie est donc dorénavant concerné par les mesures induites par le niveau de risque « élevé » :

  • la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs
  • l’interdiction de l’organisation de rassemblements et la participation des volailles originaires des zones concernées dans les zones au risque « négligeable »
  • l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes
  • l’interdiction de l’utilisation d'appelants
  • la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux
  • l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France

Ces mesures de prévention ont pour but de protéger les volailles domestiques d'une potentielle contamination qui aurait des conséquences désastreuses pour les échanges et exportations d'animaux vivants et de viandes de volailles.

Communiqué de presse de la Préfecture